Un plan d'évasion ... partie première (Gampopa)

Gampopa enseignait ainsi :

- Lorsque vous commencez à pratiquer, vous devez être comme le cerf enfermé dans un clos ou comme le prisonnier dans sa geôle, cherchant un moyen de toute urgence de sortir du samsara.

Dans les phases intermédiaires de la pratique, vous devez être comme le fermier pendant la moisson. Quand il a constaté qu'il était temps de rentrer sa récolte, il travaille sans discontinuer, quoiqu'on lui dise. De même qu'un fermier travaille pour avoir la meilleure récolte possible, nous qui avons maintenant de si bonnes conditions et possibilités pour pratiquer, nous devons en profiter immédiatement, comprenant qu'il n'y a pas de temps à perdre.

Dans les phases finales de la pratique, vous vevez être comme quelqu'un dont le travail approche de sa fin et qui aspire à en être débarrassé pour pouvoir se reposer à l'aise.

Considérant le temps disponible pour la pratique, vous devez être comme quelqu'un qu'une flèche vient de blesser et qui essaye de l'arracher. Peu lui importe de savoir qui l'a tirée ou d'où elle est venue, il s'emploie rapidement à l'extraire.

Lorsque vous méditez, vous devez être comme la mère qui a perdu son unique enfant, dont l'image reste toujours présente, quoi qu'elle fasse. Dans les étapes ultimes de la pratique, où il est question de réaliser la vacuïté - la nature ultine de tous les phénomènes - vous devez être comme le berger qui a rentré tout son troupeau. Il a eu beaucoup à faire avec ses bêtes, mais à présent qu'elles sont en sûreté à la ferme, son esprit est libre."

Gampopa, cinquième détenteur de la lignée Kagyü,
fils de coeur de Milarépa.

EMAHOOO !!

Quelle merveille que cette lecture sans fioritures inutiles, empruntée aux éditions Claire Lumière, dans l'ouvrage "La vie de Gampopa", traduit par Jampa Mackenzie Stewart du tibétain en anglais, et de l'anglais en français par Pierre Stoebner !!
A la lecture de ce texte, un couple se voyant prisonnier du samsara mais également de la précarité et la misère sociale, a redoublé de foi dans la Voie, et a conçu le plan d'évasion qu'est Mérite et Patience


Un grand merci à Lama Tcheuky, qui a généreusement accepté d'autoriser Mérite et Patience à citer des passages de livres parus aux :

Editions Claire Lumière
5 av. Camille Pelletan
13760 Saint-Cannat

http://www.chez.com/clairelumiere/

« Retour vers la liste






[Intro] [Accueil] [Produits] [Ateliers] [Invités] [Contact] [Ma sélection] [Livre d'Or]
Dobeuliou Création Sites Internet

Mérite & Patience - Au Bouddha, au dharma et à la sangha, un couple d'artistes pratiquants fait offrande de son mandala, de son activité, de ses pratiques, de son artisanat, fait offrande de vajras, de cloches, de malas en pierre, de lampes en tous métaux précieux, offrande infinie d'objets rituels décorés des plus belles pierres fines et précieuses, et convie les autres artistes, artisans et méditants, bouddhistes ou non, à une joie pure et sans limite.