Lettre à un prisonnier - Lama Zöpa Rimpoche

Je sais que vous êtes en prison, mais en fait c'est comme un concept : [cela dépend] comment vous nommez et comment vous utilisez l'endroit. Pour un autre esprit, la prison est semblable à un ermitage. Au Tibet, des gens vivaient dans des ermitages très étroits en terre battue avec un seul trou pour recevoir de la nourriture. Pendant des années ils n'en sortaient pas. Donc, en ce qui concerne le fait d’être enfermé, la question est de savoir comment vous désignez cette situation et comment vous l'utilisez.
Dans votre cas, vous pouvez utilisez le bouddhisme de la tradition du Mahayana pour voir vos circonstances malheureuses comme des circonstances qui vous aident à purifier votre karma négatif et à obtenir l'illumination pour tous les êtres sensibles. Vous devez réaliser maintenant que la situation dans laquelle vous vous trouvez est la meilleure, qu’elle vous a été donnée par la police, la justice et les personnes impliquées. En réalité ces personnes vous aident en vous mettant dans cette situation, elles vous soutiennent à développer votre esprit sur le chemin de l'illumination et à mettre un terme à toute la souffrance et ses causes.
Nous pensons que les gens qui sont à l’extérieur de la prison ne sont pas des prisonniers, mais nous le sommes. En réalité, les gens du dehors, même ceux qui voyagent partout autour du globe et qui sont considérés comme étant des millionnaires ayant réussi, ceux qui pensent avoir tous les objets désirables, vivent en fait dans une prison : dans la prison de leur vie intérieure. Leur vie intérieure est lamentable, si misérable et malheureuse, ne trouvant pas de satisfaction. Parce qu'ils ont déjà presque tout essayé et qu'ils n'ont pas trouvé de satisfaction, ils sont encore plus malheureux que les gens qui ont peu.
De nombreux Lamas et de nombreuses personnes ont été mis en prison par les communistes chinois au Tibet. Beaucoup y ont obtenus des réalisations, la prison est alors devenue très bénéfique pour leur esprit. En prison, ils ont été capables de mettre en pratique le Dharma qu'ils avaient appris auparavant. Certains ne se nourrissaient pas et cependant leur corps était rayonnant et lumineux grâce à la méditation -la nourriture de l'esprit. C'est pourquoi vous devez profiter de la pratique du Dharma en prison. Développer votre esprit, transformer la situation en bonheur, et cela devient une île magnifique, une terre pure, un paradis.

Extrait d'une lettre de Lama Zopa à un jeune prisonnier américain
Traduction Marie Henry

« Retour vers la liste






[Intro] [Accueil] [Produits] [Ateliers] [Invités] [Contact] [Ma sélection] [Livre d'Or]
Dobeuliou Création Sites Internet

Mérite & Patience - Au Bouddha, au dharma et à la sangha, un couple d'artistes pratiquants fait offrande de son mandala, de son activité, de ses pratiques, de son artisanat, fait offrande de vajras, de cloches, de malas en pierre, de lampes en tous métaux précieux, offrande infinie d'objets rituels décorés des plus belles pierres fines et précieuses, et convie les autres artistes, artisans et méditants, bouddhistes ou non, à une joie pure et sans limite.